The Cove

Le Japon est un pays que j’aime beaucoup, il existe une richesse hors des clichés habituels que l’on vous sert continuellement à la télé.
Je savais qu’au Japon tout n’étais pas rose et que l’on était bien loin des images d’Épinal de jeunes lolitas inoffensives le tout coloré à la sauce kawaii.

Il existe un Japon horrible qui vous fera gerber,  je ne parle pas de ces personnages hauts en couleurs que sont les Yakuzas, qui bien que détestables ne seront de toutes façons réduit qu’à l’état de folklore tant la crise les a touché, je parle de cette couche de la société japonaise persuadée de sa supériorité, et de la justesse de leur culture, si tant bien on peu appeler culture certaines mauvaises habitudes

Taiji est une petite ville côtière du Japon dans la province de Wakayama qui sous sont aspect tranquille cache l’un des événements les plus horrible et sanglant que je ne n’ai jamais vu avant.
A partir du mois de septembre se déroule à Taiji une pêche macabre débouchant sur le massacre de centaines de dauphins.

Hier, j’ai vu un documentaire sur cette ville qui m’a laissé muet toute la fin de la soirée, mon esprit est devenu vide, je parle de cette espèce de vacuité qui précède la colère.

Je vous invite à regarder The Cove.

Je pense avoir compris au moins une chose:
Nous n’essayons pas de comprendre les animaux, en fait, nous essayons de nous faire comprendre d’eux, pour justifier nos crimes horribles.

View All

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *