Patio ou Passio ?

Si il y a bien un truc qui me fait bien rire mais qui commence à m’énerver sérieusement c’est la prononciation fantaisiste des mots d’origines étrangères.
Je ne suis absolument pas gêné par leur francisation si seulement elle observait une certaine homogénéitée dans la manière de prononcer ces mots.

Un de ces mots francisé qui me met particulièrement en rogne est PATIO, j’imagine déjà mes lecteurs le prononcer intérieurement : « PASSIO…PASSIO… »

NON bordel !

le mot « PATIO » se prononce avec un T dur et non pas avec C ou double S (au choix), il ne suit pas la même règle que dans le mot « ADDITION ».

Mais au fait qu’est ce qu’un PATIO ?
Définition et étymologie :

Un patio est une cour intérieure à ciel ouvert, dont l’origine remonte à l’atrium des villas de la Rome antique. Plus largement, un patio est un espace extérieur d’agrément, dédié aux repas ou à la détente. Son sol est le plus souvent dallé, mais il peut être aussi en bois, en pierre, en béton, en ciment, etc.

C’est un mot espagnol (XVe siècle), de l’occitan pâtu (terrain vague) peut-être du latin pactum (pacte, accord). Prononciation : patio et non pacio.

En Espagne le mot PATIO a toujours été prononcé avec un T dur, alors je ne vois pas comment d’un seul coup, par je ne sais quel tour de magie, les T deviennent des doubles S en France.

Un autre petit exemple très rigolo de chaos linguistico-journalistique est la prononciation du nom propre ALONSO, comme celui du coureur automobile espagnol, qui maintenant, en France se prononce ALONZO, pourtant la règle en France dit qu’après une voyelle le S se prononce toujours comme un double S et en Espagne le S se prononce toujours comme un double S, le son Z comme en France n’existe pas dans la langue Espagnole.

View All

26 Comments

  1. Merci pour cette explication très enrichissante ! Car justement je n’arrivais pas à trouver la bonne orthographe.

    Cordialement.

    Sylvie

  2. deysine et pourtant vous vous trompez.

    Étymologie : mot espagnol (XVe siècle), de l’occitan pâtu (terrain vague, pâture), peut-être du latin pactum (pacte, accord). Prononciation : patio et non pacio.

  3. Merci! J’avais l’impression d’être seul à prononcer le T, au point d’éviter le mot!

  4. Je fais partie de ces gens qui, parfaitement ignorant jusqu’alors de l’étymologie de ce mot, ont toujours prononcé paSSio. Grosse surprise en découvrant cette page, donc. Je file regarder ce que m’en disent mes deux dictionnaires (à savoir « petit Larousse » 2006 et « petit Robert ») et ils sont d’accord entre eux –ce qui n’est pas toujours le cas– sur le fait que les DEUX prononciations sont également acceptées. Vous en m’en voudrez pas, je pense, d’accorder plus de crédit à ces deux références qu’à une page web, présentât-elle sa vérité sur le sujet avec une si belle assurance.

  5. @Robert
    Vous n’avez pas été cherché très loin pour essayer de me contredire, d’ailleurs et c’est là le plus drôle vous n’avez pas du tout compris mon coup de gueule.

    Je me contrefout de la façon dont le quidam moyen prononce le mot patio, ce qui m’intéresse est plus dans la dérive de la prononciation que ce mot a opéré seulement en France.

    le français de la rue et encore plus le journaliste parlent très mal la langue française, ils n’en observent pas les règles de prononciations, ce qui finalement comme je l’explique plus haut, nous donne du « passio » ou du « Alonzo ».

    Quant aux Petit Robert et Larousse, ils sont comme nos politiciens actuels , ils vous donnent ce que vous voulez bien entendre et lire.

  6. Si tu veux respectez une langue, prend une langue morte comme l’arameen. Le francais, comme toute langues vivantes, se modernise. Il n’y a donc pas de mot ou prononciation coulé dans le beton. Je sais que je dis vrai, je parle quebecois. Comme vous dites, pas besoin de pros pour le confirmer, juste la majorite qui l’emporte, nous le ti-peuple.

  7. Le problème n’est pas dans le respect de la prononciation d’une langue ou non, il est dans l’arbitraire du choix de cette prononciation, tu es Canadien Québecois et la langue que tu parles a subi une dérive de prononciation locale tout à fait normale et commune à toutes les langues du monde, je ne vais pas me m’étaler ici sur les règles de dérives de prononciation qu’on apprend en linguistiques mais dans le cas du mot « patio » il s’agit plutôt de manque de culture et de connaissance de ces voisins, la dérive du mot dans sa prononciation n’a jamais existé dans le temps, la prononciation du mot ne suit aucunes des règles de grammaires françaises ou espagnoles.

    En France on entend souvent des mots de langue espagnoles prononcés comme si c’était de l’Italien ou alors carrément prononcés de façon fantaisiste, pour exemple le nom du champion automobile Fernando Alonso constamment prononcé Alonzo avec un Z alors qu’il s’agit d’un S appuyé dans les deux langues.
    Dans tout les cas les langues évoluent sans que l’on est besoin d’intervenir de façon active.

    Que dirais-tu si demain je me mettais à prononcer « Québécois » de cette façon : « Kaibéxois » prononcé « kaibéchois » parce que ça me chante et que je n’y connais rien, tu rirais un bon coup et tu me corrigerais, non ?

    Mon Français n’est pas aussi bon que je le voudrais, mais pour pouvoir communiquer avec son voisin il faut une langue commune et des règles de grammaire commune.

  8. Tu dis qu’il faut des règles communes… Tout à fait d’accord et de façon générale, en français, tio se prononce ssio (ratio, tertio, pétiole) sauf quand il est (ou a été) précédé d’un s comme dans étioler (qui vient de l’ancien français estuble).
    La prononciation en ssio respecte donc les règles de français.
    Quant à savoir si il faut garder la prononciation d’origine d’un mot d’origine étrangère il n’y a absolument aucune règle. Wifi se prononce ouifi et non ouaillefaille mais fascisme se prononce fachisme et non facisme. On parle d’aïl-phone mais on parle de pc et non de pici.
    Et d’autres mots d’origine espagnole sont prononcées à la française sans que cela ne dérange quiconque. Corrida n’est tout simplement pas prononçable à l’espagnol par un français. Et la paella est généralement prononcée paéla et non paélia ou paéia.
    Bref le seul cas où patio doit absolument se prononcer avec un T dur est quand il est écrit en italique car cela désigne alors le mot en espagnol.

  9. Bonjour Yop
    D’accord avec toi, sauf que le T est prononcé S avant un I et quand il n’est pas précédé d’un S pour les mots issus directement du Latin comme ratio et tertio que tu cites, d’ailleurs en Espagnol le T est devenu un C qui est comme un S dur mais prononcé avec le bout de la langue.

    Patio ne rentre pas dans cette règle, la prononciation avec un S est une singularité propre a la langue Française qui n’existe pas dans les autres langues ou le mot est employé.
    Je ne fais que souligné cette singularité qui a le don de m’énerver.

    Je ne suis pas contre la francisation des mots d’autres langues, au contraire, cependant en Français je trouve que cela prend une tournure assez ridicule parfois, et qui je pense est dû à une très mauvaise connaissance des autres langues.

  10. Les mots tels que « patio » ont l’art de me hérisser le poil.
    Je râle toujours autant d’entendre sa prononciation en « ss ».
    Cette dernière n’est que la conséquence d’une longue dérive que la lassitude, probablement, a conduit les « autorités » à cautionner.
    Dans les années 80 encore, le Larousse donnait la phonétique [patjo] et le Dictionnaire Bordas des Pièges et Difficultés de la Langue Française de Jean Girodet est bien clair :
    Mot espagnol francisé. Bien prononcer [patjo], avec [t], et non avec *[s].

  11. J’adore les Passios, les Pacios sont tellement beaux. :’)

  12. Vous pouvez étayez s’il vous plait ?
    lol

  13. Très courant également : NASA. Les Français prononcent « naza ». Or le S de ce mot signifie « space », donc doit se dire comme il s’écrit. Il n’est pas difficile de l’entendre prononcer correctement dans des reportages ou documentaires en langue anglaise.

  14. Commentaire pour Jeanne, qui écrit que « les autorités » sont laxistes, et cite plusieurs dicitonnnaires… en oubliant le Robert, qui est la plus redoutable des fabriques de cancres ! En effet, le dictionnaire Robert valide systématiquement toutes les fautes, dès lors qu’elles sont répandues.

  15. « Patio » est sans conteste un mot espagnol.

    Cette langue possède une orthographe quasi phonétique.

    Par exemple on y écrit « fotograf » pour « photographe ».

    En ce cas, la prononciation « passio » est fautive et, pour le moins, outrageusement précieuse (et je reste … outrageusement poli).

  16. Selon certains, « patio » est un mot espagnol, lui-même d’origine obscure et controversée; soit de l’occitan pâtu (« terrain vague, pâture »), peut-être du latin pactum (« pacte, accord ») ou directement du latin patere (« être ouvert, être découvert », « être patent »).

    En ce cas la prononciation « passio » est fautive.

    Pour moi, qui ai effectivement été éduqué à l’espagnol, cette prononciation relève même de la préciosité la plus extrême.

    Elle me hérisse fortement, tout comme ceux qui transforment « sweatshirt » en « sweetshirt ».

  17. Dans la même lancée j’ai les oreilles qui sifflent à chaque fois que j’entends  » MIGOUËl » pour miguel .

    Une espagnole qui adore le français

  18. Des générations entières d’Espagnols se sont gondolées en entendant les Français parler de « Louisse Migouelle Domine-gouine », à propos d’un célèbre torero des années 50-60. Et ce sont les radio-télés qui donnent le ton ! Rien de plus ignare qu’un journaliste des médias sonores.

    C’est d’autant moins excusable que l’espagnol est d’une prononciation très facile et stable. Contrairement à l’anglais.

  19. La prononciation « passio » n’est aucunement une règle du français usuel.

    En effet, nul ne prononcerait « rassiociner » pour ratiociner.

    Et comme patio n’a pas de racine latine directe, il ne faut pas le transformer en un ridicule « passio. »

    Quand aux dictionnaires, ils ne font que décrire les usages, corrects ou incorrects.

    Effectivement, les deux se disent, … mais pas chez les mêmes personnes.

  20. teste frederic 15 mai 2016 at 16:26

    Pareil pour jason dans son utilisation de prénom américain à ne pas prononcer comme jézone mais à peu près : djésonne !! pourquoi pas kévain ou marvain…après on n’est pas obligé d’affliger son gosse d’un prénom américain absurde !

  21. Dans ce cas là, il ne faut plus prononcer pizza avec z mais « pitssa », ne plus prononcer le r de parking comme un r français, dire  » sandwichiz » pour sandwiches…

  22. message à IBOP, c’est exactement ça, merci.

  23. montjoie saint denis 2 décembre 2016 at 16:35

    Merci à tous ceux qui ont défendu PATIO, avec un T, merci. Revenu du Japon il y a longtemps je lançais dans une conversation le mot de KAMIKAZE, et bien gentiment on me repris sur la prononciation de ce mot, avec E accent aigue à la fin du mot. Donc je prononce kamikazé . Kami (Dieu) et Kazé (vent), c’est un plaisir de savoir que l’on défende la bonne prononciation.

  24. Bonjour, j’avais peur d’être seule à prononcer patio avec le son T. Cette ‘mode du son ‘SS’ est récente, me semble-t-il. D’ailleurs, j’ai déjà relevé la bonne prononciation dans des films ou séries anciens, donc….

  25. Super, je ne l’utilisais pas pour ma cour intérieure justement, car j’avais un doute, j’ai cherché , j’ai trouvé, super, merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *