Ferran Adrià et le Franchouillard

La première fois que j’ai entendu parler de Ferran Adrià c’était lors de sa consécration en 2003 comme meilleur cuisinier du monde, dés lors j’ai essayé en vain de pouvoir manger dans son restaurant sans jamais y parvenir, et voilà que notre chef annonce une retraite de deux ans.

Que nous réserve-t-il pour l’année 20014 ?

En lisant Libénaute je m’aperçois que beaucoup de gens aimeraient voir son restaurant capoter, les commentaires sur le site de libération sont à la limite de la haine voir même du racisme primaire, je cite :

Ok.. je suis assez franchouillard… Moi c’est plutôt saucisson et pâté…
A la rigueur Petit Renaud.. Bouffe de terroir.. Les bons plats de « tchez nous »…
Alors l’autre « espaingouin » et sa bouffe… je fais exprès de dire espaingouin…
Si il ya des cons pour payer… Bravo pour lui… Il a gagné…
Qu’il se repose… Il va bien trouver d’autres idées à la con… qui plairont… hélas… le snobisme et la connerie.. ce sont les deux mamelles du marketing…

Ne trouvez-vous pas ce genre de commentaire, comment dire, indigeste ?

Dès qu’il s’agit de parler de « bouffe » le français n’entend plus raison, tout ce qui viens de l’extérieur ne peut être que suspect et certainement frelaté quand il n’est pas préparé par un usurpateur le tout servis avec des vins qui ne valent pas ceux de chez nous, « car voyez ma petite dame ya que la France qui sait y faire »

Tout ces gens n’ont certainement jamais mangés dans un restaurant en dehors de la France, je ne dit pas qu’en France il n’y a plus de qualité et de service, mais que pour les avoir il ne faut pas regarder à la dépense, ce qui n’est pas le cas de beaucoup d’autres pays

Mais finalement que reproche les français à Ferran Adria ?
Celui de ne pas être de la bonne nationalité pour être chef, je n’ose même pas imaginer ce que cela aurait été si il était née en France, vous en auriez mangé jusque dans vos paquets de céréales, à la façon de Paul Bocuse.

En ce qui concerne Ferran Adrià j’attendrais les deux ans, et je suis certain qu’il étonnera ou enervera une fois de plus l’ intelligentsia de la gastronomie, en attendant je me servirais bien une petite coupe de Freixenet ce soir.

View All

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *